Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des lectures et écritures des élèves du collège Jolimont à Toulouse
  • Le blog des lectures et écritures des élèves du collège Jolimont à Toulouse
  • : Site de lecture-écriture, et d'apprentissage de l'info-documentation. Nadine Lanneau, prof documentaliste du collège Jolimont Toulouse
  • Contact
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 17:55
Analyse des panneaux

Avant de commencer la recherche, il faut savoir ce qui va être produit à la fin, sous quelle forme et quels sont les critères pour bien communiquer.
Une partie des groupes dans les demi classes qui travaillent en SVT doivent produire des panneaux à exposer dans l'espace culturel pour communiquer sur un grave problème : la disparition des espèces au cours de l'histoire , l'extinction des espèces en Europe actuellement et leur préservation.
L'autre partie dans chaque demi classe par tirage au sort a obtenu la production "réaliser une affiche à mettre dans la classe de SVT". Tout le monde a donc besoin de connaître les critères de production avant d'engager la recherche.
La recherche a été interrompue et vient de reprendre en janvier pendant les heures d'études.

Les élèves ont fait la critique de panneaux réalisés les années précédentes
63 groupe B : les réponses données en majorité et retenues pour fabriquer des critères.
Panneau 1 : Espagne romaine
- illisible, incompréhensible
- Il y a bien un gros titre qui présente le sujet mais c'est tout, pas de sous-titres
- Il y a surtout du texte mais mal présenté car écrit trop petit
- Les photos sont peu visibles car elles sont sombres

Panneau 2 : sur le Canal du midi
- beaucoup trop d'images
- pas de titre apparent ni de sous-titres
- pas d'écriture, de texte

Panneau 3 : sur le Canal du midi
- un titre gros mais qui n'apparait pas comme un titre
- il n'y a pas de sous-titres bien apparents avec les textes
- il y a beaucoup trop de texte qui apparait comme du copier coller

Panneau 4 : sur la Guerre d'Espagne et la République espagnole
- panneau bien présenté même s'il est en deux parties
- chaque partie indique le sujet par un gros titre
- il y a peu de texte mais il attire l'attention
- les images sont bien choisies
- images et dessins sont légendés

A partir de ces analyses, vont être établis des critères pour faire un panneau ou une affiche capables de bien communiquer l'information.
Repost 0
8 janvier 2009 4 08 /01 /janvier /2009 03:41
Fiche d'auto-évaluation en début de recherche

Les élèves de deux classes de sixième se sont auto-évalués pour commencer leur recherche documentaire sur les espèces disparues à la préhistoire, en voie d'extinction ou préservées en Europe. Ce questionnement leur a permis de connaître les attendus de toute recherche.
Une fiche d'auto-évaluation sous forme de tableau leur a été distribuée. Ils mettent des croix dans les colonnes correspondant au niveau qu'ils estiment avoir pour réussir dans telle compétence ou item. Une validation sera faite par moi au cours du travail et à la fin en relation avec une évaluation finale de l'élève qui reprendra sa première auto-évaluation pour confirmer ou infirmer et surtout voir ses progrès d'un bout à l'autre de la recherche.

Fiche

Dans toute recherche documentaire, quelles sont les questions que je dois me poser pour réussir pendant mes années de collège, au lycée et dans mon futur métier ? Quelles sont les compétences que je dois acquérir ?



Je dois 1 2 3 4 Evaluation B2I prof documentaliste
Comprendre ce que j'ai à faire (la consigne)          
Savoir quels sont mes objectifs finaux (la production)
                   
         
Savoir établir une problématique (se questionner)          
                  
Savoir rechercher mes informations : identifier les sources
         
Savoir si mes informations sont pertinentes (vraies ou fausses)          
Savoir prélever l'information pertinente (prendre des notes)          
Savoir la reformuler de façon personnelle          
Savoir produire un document et le communiquer          

Je m'évalue

-    1 : non acquis
-    2 : en voie d'acquisition
-    3 : à confirmer
-    4 : acquis




Les élèves ne sont pas notés. Simplement, leur travail de bout en bout, est observé, analysé pour que des aides soient apportées et que l'élève soit de plus en plus autonome face à une recherche documentaire.






 
Repost 0
15 novembre 2008 6 15 /11 /novembre /2008 10:59
Les sixièmes vont participer à partir du lundi 24 novembre à l'exposition sur l'Europe à travers une recherche documentaire sur les espèces (animaux, plantes, humains) en voie de disparition ou disparus, et leur préservation en Europe.
Restitution :
Des  panneaux d'exposition
Des fiches rangées par ordre thématique dans un classeur
Repost 0
15 novembre 2008 6 15 /11 /novembre /2008 10:37

Une recherche documentaire va obligatoirement donner lieu à un travail d'écriture à la fin quel qu'il soit mais avec ses règles propres que l'élève apprend peu à peu "en faisant, en lisant, en écrivant" et en étant à la fin validé ou non, par ses pairs ou le public lors d'une expo : un dossier, un panneau d'exposition, un doc powerpoint, une vidéo, un simple exposé oral, etc. Suis-je lisible ? Suis-je compréhensible pour autrui ? Mon écriture quelle qu'elle soit (texte, image, son) a-t-elle répondu à mon questionnement de départ, ce qui m'a mis en branle, qui m'a poussé à agir ?

Car ce qui compte au départ, ce n'est pas l'outil de recherche quel qu'il soit et très souvent maintenant Internet, mais la ou les questions que l'on se pose après avoir analysé son sujet, son thème de recherche.

Et ce sera uniquement à ces questions précises que la recherche donnera une réponse s'il en existe une, après lecture des documents papier ou numériques avec ce questionnement toujours en tête. Et l'écriture alors est non pas une compilation insensée mais une reformulation où l'élève "y a mis du sien".
Repost 0
5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 07:39
Formation en info-documentation.
Jusqu'aux vacances :
- repérage dans le CDI, les lieux, la signalétique, BCDI en titres et auteurs de fiction
    la signalétique :
les livres de fiction, les livres documentaires mais pas une étude détaillée : la cote, savoir que les livres sont classés selon un système (Dewey) mais que l'on n'a pas besoin de l'apprendre. Les élèves l'apprendront en pratiquant les recherches documentaires en situation, donc trouver des professeurs pour travailler en partenariat dès la rentrée de novembre
   BCDI
pour l'instant : recherche en titres, auteurs pour trouver un livre de fiction. La recherche en thème se fera  à l'occasion des recherches documentaires
- lecture : prêt de livres, discussion sur les livres, présentations,
- écriture : "Comment je me vois en train de lire"


Où en sont les classes ?

Dès la rentrée

- écriture sur le blog (comme proposé par Azzedine) des écrits sur "Comment je me vois en train d'écrire" qui amènera à réécritures. Proposition aux élèves volontaires, les autres pourront se choisir autre chose
- les correspondants CDI connaissent leur rôle pendant les études, en heures de vie de classe et réunion du jeudi 13h : occasion pour eux d'expérimenter les cotes en les fabriquant avec la titreuse et la signalétique en participant à son élaboration. On peut imaginer qu'ils fabriquent un petit livret pour les autres classes à partir du plan, du toucan :  un petit commentaire de présentation


Les correspondants CDI :

- Jusqu'à maintenant, réunions le jeudi à 13h : d'abord des sixièmes se sont inscrits ; puis arrêt car problèmes de coordination avec la Vie scolaire, les élèves n'avaient pas fini de manger ; puis réorganisation et inscription de nouveaux élèves (cinquièmes, quatrièmes, troisièmes). Difficultés liées cette année à un nouvel emploi qui compresse le temps scolaire, avec des entrées tardives le matin et des départs hâtifs l'après-midi.
- Un secrétaire se propose à chaque séance pour prendre en notes dans un cahier ce qui se dit, les décisions prises. Ce cahier est relu à la séance suivante et on décide collectivement si on adopte ce cr ou pas (comme en réunions dans la vraie vie, CA, etc.) Apprentissage de la citoyenneté (cf. Le Projet d'établissement) et apprentissage en situation de l'écriture.
- Les actions :
couverture de livres, cotes, rangement de périodiques et archivage
le Prix des Incorruptibles : communiquer par affiches, dans le collège, dans les classes (nécessitera d'avoir compris le fonctionnement, d'avoir lu les docs envoyés, la Charte des Incorruptibles).
Certains livres ont été couverts, cotés par plusieurs élèves correspondants ou pas (pendant les permanences par exemple)

L'expo sur l'Europe actuellement jusqu'en décembre-mi-janvier


- les échanges lors des voyages en Allemagne et Espagne l'an dernier : panneaux faits en classe en septembre, actuellement installés dans l'Espace culturel : quatrième européenne et classes d'allemand
- une expo de panneaux réalisés en Arts plastiques par les trois 4°sur le thème de la guerre à partir du tableau de Goya "Tres de Mayo" : l'occupation de l'Espagne par Napoléon début XIX°. Dessins à l'encre de chine.
- une expo dans le CDI : documents sur l'Europe puis sur le développement durable, la Fête de la Science ayant lieu en nov en lien avec l'Europe "La Terre et l'Europe" : faire participer les cinquièmes et les sixièmes en svt et physique
Repost 0
4 novembre 2008 2 04 /11 /novembre /2008 05:38
"Comment je me vois en train de lire" : tel est le titre que j'ai donné à cette évaluation de début d'année pour cerner les représentations des élèves en matière de lecture et pour qu'ils réfléchissent par l'écrit sur leurs conceptions.

Texte distribué à chaque élève qui devait lire silencieusement puis réfléchir, à la lecture de ces propositions :

Nom, prénom, classe :
Bibliothèque fréquentée en primaire :
-    celle de l’école (BCD)
-    celle du quartier (écrire son nom) :
-    celle fréquentée cette année :


Comment je me vois en train de lire

Voici deux textes de deux élèves de ton âge qui vont entrer en sixième et qui parlent de leur manière de lire :


Choisir un livre
« Au début, je m’approche toujours des BD que je connais. Je ne lis pas trop de romans parce que j’aime bien lire les livres deux fois. La première, je survole les dessins et les petites bulles et la deuxième, je regarde en détail et je lis les grosses bulles. Un roman, je trouve que c’est trop long ! »
Matthias

Comment je lis
« Je me mets dans la peau d’un personnage pour comprendre l’histoire, et souvent, les images m’aident. Je lis différemment une BD qu’un roman. Quand je lis  une BD, je sais comment est le personnage car je vois des images de lui. Je sais aussi son caractère en voyant les images, et aussi le texte. Par contre, dans un roman, même si parfois il y a des images, c’est moi qui imagine le personnage d’après les descriptions du texte. Certains livres, comme les documentaires, ont des photos. Ils racontent parfois une histoire, mais alors, elle est vraie. Il y a souvent beaucoup plus d’images que de texte expliquant l’image. »
Medhi


Consigne :
    Essaie toi aussi d’écrire comme Matthias et Medhi pour nous dire comment tu envisages la lecture. Tu peux t’inspirer de ce qu’ils disent. Tu ne recopies pas tout leur texte mais tu peux reprendre leurs idées, en les approuvant ou au contraire en apportant des modifications. Tu peux dire aussi comment tu aimes t’installer pour lire et tu peux citer un ou deux titres qui t’ont marqué(e).

Repost 0
24 octobre 2008 5 24 /10 /octobre /2008 01:42
Modalités de la formation info-doc sixièmes

    Avec les trois classes de sixièmes, j'ai organisé depuis fin septembre, une session de formation pour découvrir le CDI, le lieu, ses usages, les manières de s'y comporter, ses outils. Les apprentissages en recherche documentaire se feront au fil des mois après les vacances d'automne, non plus dans les créneaux "Heures de CDI" pris sur le temps des permanences mais en partenariat avec les professeurs pendant leurs heures de discipline.

    Il me sera possible ponctuellement de reprendre les élèves pendant des "heures CDI" pour revenir sur des notions, vérifier des compétences, faire des évaluations. Les premières ont eu lieu en début de parcours sous forme d'une évaluation diagnostique des compétences info-documentaires à l'arrivée en sixième : les élèves en effet ne sont pas vierges de tout savoir, ils ont eu affaire à des bibliothèques d'école, des BCD parfois, des bibliothèques de quartier, la Médiathèque pour certains, de façon il est vrai, très hétérogène selon leur parcours, leurs propres investissements surtout (c'est toujours l'élève qui apprend et qui retient même si le maître enseigne). C'est donc à partir de cette base qui ne reflète qu'une image des compétences de la classe et de l'élève individuellement que je peux ensuite ajuster mon action auprès d'eux.
- nature de documents
- documents utiles à ma recherche
- les clés du livre
- essai de définition d'un document, d'une information

    A également eu lieu un travail similaire d'exploration de leurs représentations en ce qui concerne la lecture  : "Comment je me vois en train de lire" à partir de deux propositions tirées du site de l'AFL, deux textes d'élèves racontant leurs manière de lire (références à retrouver et textes à publier). Les sixièmes étaient alors incités à écrire leurs propres représentations en essayant de cerner pourquoi ils aiment ou n'aiment pas lire et quels genres de documents.



La Formation : les contenus

    J'ai d'abord mis les élèves en dehors du CDI dans la salle informatique en leur posant le problème suivant : (consigne écrite à lire silencieusement puis à discuter collecivement) :
"Vous connaissez des titres de livres de fiction, comment faire pour rechercher un livre de fiction lorsque l'on connaît le titre mais pas l'auteur là, dans cette situation réelle, lorsque l'on n'a pas accès aux étagères du CDI. "

Commentaire
: J'aurais pu mêler titres de fiction et titres de livres documentaires, mais il aurait fallu alors différencier fiction et livre documentaire et nous n'avions pas trop de temps, la manipulation de l'outil a pris un certain temps, certains élèves ayant du mal, heureusement ceux qui avaient terminé les ont aidés. Et se posait aussi le problème de la cote, plus compliquée en système Dewey pour les documentaires. Il a fallu d'abord trouver ce que signifiait "livre de fiction". Beaucoup ont confondu avec "science-fiction" puis on a trouvé "imaginaire, inventé, contraire à livre documentaire qui montre la réalité. On a cité ce que l'on connaissait depuis longtemps, les romans, les contes, les poésies, le théâtre, les BD car les acquis étaient bien là.

    Je voulais surtout leur faire mettre le doigt sur cette réalité : Déjà, les élèves ont trouvé qu'il était bien difficile de trouver un livre avec un seul titre car ils savaient que les livres étaient rangés par noms d'auteurs. Mais savaient-ils qu'en plus, les livres de fiction étaient rangés à des places déterminées par leur nature : roman, conte, poésie, théâtre, et même à l'intérieur des romans, les romans policiers, les romans fantastiques, de science-fiction, catégories existantes dans ce CDI quand je suis arrivée. Chaque bibliothèque, chaque CDI a ses propres manières de coter la fiction. L'important alors est de connaître une des clés du livre : la cote, terme que la plupart des élèves ignoraient et cotes que nous avons observées ensemble à partir de vrais livres de fiction, en particulier ceux que certains avaient empruntés et ramenés.
    Mais comment faire pour aller prendre ces titres... la prochaine fois ? Le logiciel de recherche trouvait alors sa fonction et les élèves étaient invités à prendre en notes les éléments nécessaires pour trouver dans le CDI, dans un tableau de références (= la source des documents) : la cote donc mais aussi le nom de l'auteur, le titre, l'éditeur.
D'où retour sur le test d'évaluation dont ils n'avaient renseigné que les premiers items. On a répondu à l'item "Quelles sont les personnes qui font le livre ?" pour bien se mettre en tête ce qu'était : - l'auteur - l'éditeur - l'illustrateur - le traducteur.

    Recherche ludique dans le CDI avec aides et en utilisant l'écrit

- les deux séances suivantes ont donc été consacrées à une recherche ludique dans le CDI en utilisant l'écrit. J'ai donc proposé un scénario aux élèves en écrivant le début d'un texte sous la forme d'une situation initiale d'un conte avec des héros (eux-mêmes qui allaient vivre une aventure dans un pays merveilleux et effrayant). Ils étudient le conte en sixième, ils en lisent, beaucoup se sont prêtés au jeu en se voyant dans un livre "dont vous êtes le héros ou l'héroïne".

Commentaire :
Grosses difficultés très souvent : lorsqu'il faut lire, l'habitude n'est pas encore prise de lire silencieusement et tout le monde veut lire à voix haute, ce qui n'est pas une façon très active de comprendre réellement un texte, d'autant que souvent, à part celui qui lit et de façon pas très audible, les autres attendent passivement que le temps passe. La situation n'est pas appropriée. Donc les élèves ont lu attentivement et en silence puis discussion collective pour que les plus faibles lecteurs bénéficient de l'apport des autres.

    J'ai au fur et à mesure distribué les photocopies des aides indiquées dans le texte :
- le plan du CDI à moitié effacé
- le toucan avec la classification Dewey et les cotes pour les livres de fiction
- et enfin la fiche de consignes

Repost 0